Image

Échéance ratée pour 2020

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a confirmé que les négociateurs ne parviendront pas à un accord sur les subventions à la pêche d’ici fin 2020. Même si cela signifie qu’ils dépasseront la date limite de la cible 14.6 de l’ODD 14 visant à interdire les subventions qui encouragent la surpêche, l’OMC a souligné que ses membres demeurent attachés à cette question en annonçant que les membres de l’OMC comptent tirer profit de l’élan de cette année pour finaliser un accord en début 2021.

« Bien que je sois déçu que nous manquions l’échéance de 2020, je ne suis pas découragé », a précisé le président des négociations Santiago Wills après sa présentation faite le 14 décembre à l’attention des membres de l’OMC lors de la réunion informelle du Comité des négociations commerciales réunissant les chefs de délégations. « L’élan est là et nous ne devons pas le gaspiller. À ce tournant décisif, il faut que nos membres surmontent les différences pour parvenir rapidement à un accord significatif. »

Malgré la perturbation des négociations par la COVID-19, qui a provoquée la suspension des réunions en présentiel, de véritables progrès ont été accomplis et un accord est maintenant plus proche que jamais. Un nouveau calendrier de réunions est en cours de finalisation pour l’année à venir et les membres envisagent plusieurs possibilités pour que les ministres se réunissent en 2021.

Il est essentiel de maintenir cet élan, car un accord qui s’attaque aux subventions à la pêche néfastes s’impose pour préserver la santé des stocks de poissons marins et protéger les nombreux millions de personnes qui en dépendent. Cette question critique doit être reprise au début de l’année prochaine avec une motivation renouvelée pour garantir qu’un accord soit conclu le plus tôt possible. La santé de nos océans en dépend.

  Genève, le 15 décembre
Share this update