WTO members committed to reaching an agreement to end harmful subsidies by 2020 under SDG 14 Target 6

have passed since that deadline was MISSED

PLUS D’UN TIERS DES STOCKS MONDIAUX DE POISSONS SONT SUREXPLOITÉS. NOS OCÉANS EN SOUFFRENT DÉJÀ.

Des milliards de dollars de subventions gouvernementales encouragent aujourd’hui l’accroissement la pêche — mais nous avons maintenant une opportunité de mettre fin aux subventions néfastes et de protéger notre planète et ses habitants tout en respectant l’échéance de l’une des cibles des ODD.

Les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) négocient depuis de nombreuses années de nouvelles règles pour lutter contre les subventions à la pêche néfaste. Bien que le dernier cycle de négociations en 2020 n'ait pas abouti à un accord, à la déception des partisans du monde entier, les négociateurs sont plus près que jamais à s'entendre sur un texte final. Nous avons besoin de votre aide pour maintenir la pression - assurons-nous que l’OMC continue d’accorder la priorité à cette question cruciale en 2021 pour aboutir à un accord cette année.

FAISONS DE CET OBJECTIF UNE RÉALITÉ

Joignez-vous à l'action

#StopFundingOverfishing

25 raisons de parvenir à un accord

Découvrez plus de raisons

Globe

Une vague de soutien

176

organisations du monde entier exhortent les dirigeants mondiaux à conclure un accord à l’OMC pour la sauvegarde de notre océan.

Lire la déclaration

Quel est le problème et comment pouvons-nous le régler?

Près de 90% des stocks de poissons marins mondiaux sont pleinement exploités, surexploités ou épuisés, et les subventions à la pêche néfastes sont une grande partie du problème. Aujourd’hui, nous avons l’occasion de changer les choses — l’OMC travaille d’arrache-pied pour négocier un accord permettant de mettre fin à ces subventions. Vous pouvez aider.

After
Before

Avant

Nos océans ont besoin de notre aide. Les subventions à la pêche néfastes qui sont accordées par les gouvernements du monde entier poussent l’industrie de la pêche à pêcher toujours plus, faussant le marché et nuisant directement aux communautés de pêche locales.

La pêche à petite échelle et la pêche artisanale emploient 90% des pêcheurs, mais les subventions financent de manière disproportionnée les grandes entreprises de pêche. Par exemple, environ 78% de l’ensemble des subventions à la pêche en Amérique latine vont aux flottes industrielles et pas aux petites exploitations. Les subventions néfastes, dont le montant est estimé à plus de 22 milliards d’USD par an au niveau mondial, réduisent de façon artificielle les coûts de la pêche. Les flottes industrielles ont alors les moyens de parcourir de plus longues distances, naviguant plus loin pour pêcher de plus en plus de poissons, épuisant les stocks plus vite qu'ils ne peuvent se reproduire.

Un carburant moins cher et des filets gratuits n’aideront personne à long terme — la situation actuelle menace la sécurité alimentaire à long terme et les moyens d’existence à travers le monde. Plus de 820 millions de personnes dépendent de la pêche et de l’aquaculture pour leur nourriture, leur nutrition et leurs revenus. Et à mesure que notre population augmente, la demande augmente également.

La tendance n’est pas bonne — la part des stocks surexploités a plus que triplé depuis les années 1970. Malgré cela, et bien que la lutte contre les subventions à la pêche néfastes ait fait partie du programme de l’Organisation mondiale du commerce depuis près de vingt ans, les dirigeants ne sont pas parvenus à un accord — pour le moment.

Après

Nous avons aujourd’hui une opportunité cruciale de repenser les subventions à la pêche néfastes. Il y a cinq ans, les Nations Unies ont adopté les Objectifs de développement durable (ODD) — une marche à suivre vers la paix et la prospérité pour notre planète et ses habitants. Parmi ces 17 objectifs, l’ODD 14 est axé sur la vie aquatique ; l’une de ses cibles les plus réalisables consiste à interdire les subventions qui contribuent à la surpêche.

Depuis deux ans, les membres de l’OMC travaillent intensément afin de parvenir à un accord. La voie est tracée — les dirigeants disposent d’un mandat fort et d'informations plus que suffisantes pour prendre une décision significative.

Si nous supprimons ces subventions progressivement et de manière responsable, la pêche non durable peut être maîtrisée et les stocks de poissons devraient commencer à se reconstituer. La reconstitution des stocks amènera à une amélioration des possibilités de capture et des revenus des navires de pêche restants, leur permettant de réussir sans avoir besoin de subventions gouvernementales.

L’élimination de ces subventions ne demandera aucun argent. Au contraire, cela libérerait des ressources pour que les gouvernements puissent investir dans la pêche durable, l’aquaculture et les communautés côtières. Il est essentiel de prendre dès maintenant des mesures concrètes afin d’améliorer l’état de santé de notre océan et de soutenir les pêcheurs et les populations qui en dépendent.

Impacts locaux sur la vie des gens

Bien que les stocks de thon du Pacifique occidental et central ne soit pas surexploités d’un point de vue purement biologique, le nombre de navires participant à cette pêcherie entraîne une baisse de la profitabilité. Même si ces navires capturent de moins en moins de poissons, ils peuvent continuer à fonctionner en partie grâce aux subventions à la pêche qui les maintiennent à flot.

Pour les communautés côtières du Sénégal, les sardinelles jouent un rôle économique, social et culturel inestimable. La surexploitation des stocks de sardinelles, encouragée par des subventions néfastes qui réduisent les coûts du carburant de diverses flottes, contribue à une baisse inquiétante des stocks et à une rentabilité réduite.

Les pêcheries de crevettes du Pacifique oriental tropical soutiennent au moins 140’000 emplois dans des pays tels que le Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, le Costa Rica, le Panama et l’Équateur. Ces emplois sont menacés par la surexploitation actuelle des stocks de crevettes par des flottes subventionnées par leurs gouvernements.

Pacifique occidental et central

Sénégal

Équateur

Quote

Nous avons aujourd’hui une opportunité cruciale de repenser les subventions à la pêche néfastes.

Joignez-vous à l'action

Tout le monde doit être sur le pont pour assurer le succès des négociations. Ensemble, nous pouvons encourager un changement significatif qui améliorera la santé de notre océan tout en soutenant les moyens d’existence de ceux qui en dépendent.

Faites des vagues

Renforcez la vague de soutien en partageant le message sur les réseaux sociaux. Dites au monde pourquoi il importe pour nous tous de mettre fin aux subventions à la pêche néfastes.

Partagez

Make waves

Laissez-vous attraper

Soyez les premiers à recevoir du contenu pour les médias sociaux et des mises à jour sur les négociations en cours sur les subventions à la pêche.

Bulletin

Make waves

Les supporters